fr gb degustateurs contact liens faq infos mentions administrateur
accueil concours palmares appellations actu images contact
Les Côtes du Rhône Villages avec noms géographiques

Chusclan

Vignoble : il s'étend sur 5 communes : Chusclan, Codolet, Orsan, Saint Etienne des Sorts, Bagnols sur Cèze, dans le département du Gard.
Sols : pentes et terrasses caillouteuses et quelques zones sableuses.
Climat : type méditerranéen modifié par le mistral.
Histoire : les vins de Chusclan sont réputés depuis longtemps. Olivier de Serres en ventait la valeur au XVIIème siècle ; ils étaient à la mode sous Louis XIV grâce à la recette du Maréchal de Grammont : les lapins d'Arbousset. Chusclan a été appelé Côtes du Rhône Chusclan dès 1947 puis consacré Côtes du Rhône Villages Chusclan en 1967 pour les rosés et en 1971 pour les rouges.
Superficie en production* : 259 ha, production annuelle : 9576 hl ; rendement moyen : 37 hl/ha.
* Source : déclaration de récolte 2005.
Encépagement :
Pour les rouges, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l'Appellation admis 20% maximum.
Pour les rosés, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages admis 20% maximum, cépages blancs 20% maximum (Grenache, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier).
Pour les blancs, Grenache blanc, Clairette blanche, Marsanne blanche, Roussanne blanche, Bourboulenc blanc, Viognier blanc, autres cépages blancs admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : pour les rouges 12,5%, pour les rosés et les blancs 12%.

Retour aux Appellations


Gadagne

Vignoble :Sur la rive gauche du Rhône, Châteauneuf-de-Gadagne est un village perché, construit en amphithéâtre, à quelques kilomètres de la capitale des Côtes du Rhône, Avignon.
Le vignoble de l'AOC Gadagne s'étend sur 5 communes du Vaucluse : Caumont-sur-Durance, Châteauneuf-de-Gadagne, Morières-lès-Avignon, Saint-Saturnin-lès-Avignon et Vedène.
Sols : Le vignoble est constitué d’un long plateau de galets roulés, d’une altitude moyenne de 115 mètres.
Climat : Le climat est typique méditerranéen, avec parfois des vents violents, une grande irrégularité de précipitation et une période estivale chaude et sèche.
Histoire : La présence de vigne à Châteauneuf-de-Gadagne remonte à 500 après JC. Des ventes de vins de Gadagne ont été enregistrées dès le XVème siècle. Ses efforts reconnus pour améliorer la qualité de ses vins, le vignoble implanté sur Chateauneuf-de-Gadagne obtient l’appellation Côtes du Rhône dès 1937 puis l’appellation Côtes du Rhône Villages en 1997, et enfin Côtes du Rhône Villages Gadagne en 2012.
Superficie en production* : 51 ha, production annuelle : 1733 hl ; rendement moyen : 34 hl/ha.
* Source : déclaration de récolte 2012.
Encépagement :
Grenache noir , Mourvèdre , Marselan , Syrah , Carignan noir , Marsanne , Muscardin , Roussanne , Viognier , Counoise , Picpoul noir , Vaccarèse , Muscat noir , Grenache gris , Maccabeo .

Retour aux Appellations


Laudun

Vignoble : il s'étend sur 3 communes : Laudun, Saint Victor-la-Coste et Tresques dans le département du Gard.
Sols : pentes pierreuses ou graveleuses ; sols squelettiques peu humides.
Climat : type méditerranéen sous l'influence du mistral.
Histoire : présent depuis l'époque romaine le vignoble a connu une forte renommée au XVIIème siècle. Laudun appartient à la célèbre et traditionnelle "Côte du Rhône Gardoise". Un rapport d'experts sur le terroir et les vins de l'Appellation Laudun a permis au Tribunal d'Uzés dès 1947 de délimiter l'aire et les conditions de production. Puis, Laudun fut consacré Côtes du Rhône Villages Laudun en 1967.
Superficie en production* : 298 ha, production annuelle : 11 315 hl ; rendement moyen : 38 hl/ha.
* Source : déclaration de récolte 2005.
Encépagement :
Pour les rouges, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l'Appellation admis 20% maximum.
Pour les rosés, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages admis 20% maximum, cépages blancs 20% maximum (Grenache, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier).
Pour les blancs, Grenache blanc, Clairette blanche, Marsanne blanche, Roussanne blanche, Bourboulenc blanc, Viognier blanc, autres cépages blancs admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : pour les rouges 12,5%, pour les rosés et les blancs 12%.

Retour aux Appellations


Massif d'Uchaux

Le vignoble : il s’étend sur 5 communes : Lagarde-Paréol, Mondragon, Piolenc, Sérignan du Comtat et Uchaux.
Sols : Depuis la fin de l’ère secondaire, ils sont composés principalement de grés siliceux et de grés calcaires.
Climat : méditerranéen, paysage très boisé à une hauteur oscillant entre 100 et 280 mètres d’altitude.
Histoire : Traversée par la célèbre voie romaine (la Via Agrippa reliant Lyon à Arles), la vigne était cultivée par les romains sur les collines bien exposées du Massif d’Uchaux. En 1290, la vente du vin est autorisée sur la commune de Mondragon. A partir au XVème siècle apparaissent les premières taxes sur le Vin.
Actualité : Dès 1937, une partie du vignoble du Massif d’Uchaux obtient l’appellation Côtes du Rhône, en 1983, Côtes du Rhône Villages, et, en 2005, Le Massif d’Uchaux est consacré Côtes du Rhône Villages avec nom géographique. (Décret du 25 août.)
Superficie de production (1ère récolte)* : 178 ha, production annuelle : 5830 hl ; rendement moyen : 33 hl/ha ;
Potentiel de production : 750 ha / 30 000 hl.
*Source : déclaration de récolte 2005
Encépagement : (AOC rouge uniquement) Grenache noir 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l’Appellation admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : 12,5%

Retour aux Appellations


Plan de Dieu

Le vignoble : il s’étend sur 4 communes : Camaret-sur-Aigues, Jonquières, Travaillan et Violès.
Sols : vaste terrasse alluviale du Riss, surmontée de cailloutis calcaires (ère du quaternaire). Ces cailloutis reposent soit sur de l’argile bleue (pliocène), soit sur des safres gréseux, assurant en période estivale des remontées d’humidité non négligeables.
Climat : de type méditerranéen classique sous l’influence du mistral.
Histoire : le vignoble se développe particulièrement au Moyen Âge sous l’influence des templiers. Chapelles, Communautés religieuses furent établies tout autour du Plan de Dieu. Les religieux cultivaient la vigne sous la protection de Dieu, signe du ciel ou bénédiction, les vins jouirent rapidement d’une renommée croissante pour leur qualité.
Actualité : le vignoble est consacré en 2005 Côtes du Rhône Villages avec nom géographique. (Décret du 25 août.)
Superficie de production (1ère récolte)* : 367 ha, production annuelle : 12 851 hl ; rendement moyen : 35hl/ha ;
Potentiel de production : 1 500 ha / 60 000 hl.
*Source : déclaration de récolte 2005
Encépagement : (AOC rouge uniquement) Grenache noir 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l’Appellation admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : 12,5%

Retour aux Appellations


Puyméras

Le vignoble : il s’étend sur 5 communes très vallonnées (220 à 600 mètres d’altitude) : Mérindol les Oliviers, Mollans sur Ouvèze (Drôme), Faucon, St Romain en Viennois et Puyméras (Vaucluse).
Sols : Terrasses caillouteuses composées de galets roulés et/ou anguleux, avec une terre fine, rouge sablo-caillouteuse.
Climat : de type méditerranéen mais plus frais (influencé par le Mont Ventoux, 1912m d’altitude.)
Histoire : Les quelques rangées d'oliviers et d’arbres fruitiers qui apparaissent aujourd’hui entre les vignes sont les vestiges d'une agriculture naguère très diversifiée mais qui fut mise en mal par le gel de 1956. Seule la vigne résista.
Actualité : Classé AOC Côtes du Rhône Villages en 1979, le vignoble est consacré en 2005 Côtes du Rhône Villages avec nom géographique. (Décret du 25 août.)
Superficie de production (1ère récolte)* : 81 ha, production annuelle : 3243 hl ; rendement moyen : 40hl/ha ; Potentiel de production : 324 ha / 13440 hl
* Source : déclaration de récolte 2005
Encépagement : Grenache noir 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l’Appellation admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : 12,5%

Retour aux Appellations


Roaix

Vignoble : enchâssé entre celui de Rasteau et celui de Séguret, le vignoble de Roaix s'étend sur les terres de la commune, dans le département du Vaucluse.
Sols : terrasses caillouteuses de l'Ouvèze et pentes d'argile rouge décalcifiée.
Climat : type méditérranéen classique sous l'influence du mistral.
Histoire : au XIIème siècle les Templiers créèrent à Roaix une Commanderie.
La vigne était cultivée sur leurs terres. Après la dissolution de l'Ordre, Roaix devint terre papale. Sous cette autorité, la vigne connut un nouvel élan et fut consacrée Côtes du Rhône Villages Roaix en 1967.
Superficie en production* : 96 ha, production annuelle : 3174 hl ; rendement moyen : 33 hl/ha.
* Source : déclaration de récolte 2005.
Encépagement :
Pour les rouges, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l'Appellation admis 20% maximum.
Pour les rosés, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages admis 20% maximum, cépages blancs 20% maximum (Grenache, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier).
Pour les blancs, Grenache blanc, Clairette blanche, Marsanne blanche, Roussanne blanche, Bourboulenc blanc, Viognier blanc, autres cépages blancs admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : pour les rouges 12,5%, pour les rosés et les blancs 12%.

Retour aux Appellations


Rochegude

Vignoble : il s'étend tout entier sur la seule commune de Rochegude dans le sud de la Drôme.
Sols : argiles rouges ; des grès perméables et légers et des zones siliceuses.
Climat : type méditerranéen sous l'influence du mistral.
Histoire : déjà apprécié à l'époque romaine (un décret de l'empereur Domitien y fait allusion), le vignoble de Rochegude n'a cessé de produire des vins de bonne renommée. Au XVIIIème siècle, le marquis d'Acqueria donne une nouvelle impultion au vignoble et améliore la qualité. Cette constance dans la recherche de la qualité a autorisé le classement de Rochegude en Côtes du Rhône Villages Rochegude en 1967.
Superficie en production* : 135 ha, production annuelle 4462 hl ; rendement moyen: 33 hl/ha.
* Source : déclaration de récolte 2005.
Encépagement :
Pour les rouges, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l'Appellation admis 20% maximum.
Pour les rosés, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages admis 20% maximum, cépages blancs 20% maximum (Grenache, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier).
Pour les blancs, Grenache blanc, Clairette blanche, Marsanne blanche, Roussanne blanche, Bourboulenc blanc, Viognier blanc, autres cépages blancs admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : pour les rouges 12,5%,
pour les rosés et les blancs 12%.

Retour aux Appellations


Rousset les vignes

Vignoble : il s'étend sur la seule commune de Rousset les Vignes dans le département de la Drôme.
Sols : pentes élevées de coteaux gréseux et caillouteux.
Climat : type méditerranéen, protégé du mistral par les reliefs avoisinants.
Histoire : accroché à la montagne de la Lance, le village est dominé par un château Renaissance qui appartenait à la maison de Poitiers. La vigne y était cultivée depuis longtemps et le cadastre relevait, déjà au XVème siècle, plusieurs qualités de terres à vignes, ce qui est assez exceptionnel et significatif d'un traditionnel souci de qualité.
Sa consécration en Côtes du Rhône Villages Rousset les Vignes date de 1969.
Superficie en production* : 52 ha, production annuelle : 2041 hl ; rendement moyen : 39 hl/ha.
* Source : déclaration de récolte 2005.
Encépagement :
Pour les rouges, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l'Appellation admis 20% maximum.
Pour les rosés, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages admis 20% maximum, cépages blancs 20% maximum (Grenache, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier).
Pour les blancs, Grenache blanc, Clairette blanche, Marsanne blanche, Roussanne blanche, Bourboulenc blanc, Viognier blanc, autres cépages blancs admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : pour les rouges 12,5%, pour les rosés et les blancs 12%

Retour aux Appellations


Sablet

Vignoble : tout entier contenu dans la commune de Sablet, le vignoble est contigu à celui de Gigondas dans la partie nord des Dentelles de Montmirail.
Sols : sableux, argiles rouges décalcifiées, mélangées à des cailloux de dimensions variées ; sols de grès rouges.
Climat : type méditerranéen sous l'influence du mistral.
Histoire : ancienne possession des Comtes de Toulouse, Sablet prit un premier essor vinicole sous leur impulsion. Au XIVme siècle, la papauté d'Avignon qui possèdait alors la région confirma cette vocation. Sablet a été classé Côtes du Rhône Villages Sablet en 1974.
Actualité : Sablet est célèbre pour sa journée du Livre en Juillet qui réunit de nombreux écrivains, libraires, relieurs, enlumineurs et vignerons. Unir le livre et le vin c'est une initiative intéressante pour se distraire, parfaire ses connaissances et déguster les cuvées spéciales élaborées pour l'occasion par les vignerons de Sablet.
Superficie en production* : 230 ha, production annuelle : 8163 hl ; rendement moyen : 35 hl/ha.
* Source : déclaration de récolte 2005.
Encépagement :
Pour les rouges, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l'Appellation admis 20% maximum.
Pour les rosés, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages admis 20% maximum, cépages blancs 20% maximum (Grenache, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier).
Pour les blancs, Grenache blanc, Clairette blanche, Marsanne blanche, Roussanne blanche, Bourboulenc blanc, Viognier blanc, autres cépages blancs admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : pour les rouges 12,5%, pour les rosés et les blancs 12%.

Retour aux Appellations


Saint-Gervais

Vignoble : il s'étend tout entier sur le territoire de la commune dans le département du Gard.
Sols : gréseux sur pentes d'argiles rouges ; sols à cailloutis sur le plateau.
Climat : type méditerranéen.
Histoire : pendant des siècles, la polyculture est restée le principal système d'exploitation. Peu à peu, la vigne a conquis le terrain au fond des vallons puis sur les plateaux de la vallée de la Cèze pour retrouver depuis une trentaine d'années une extension importante dans une recherche constante de la qualité. C'est ce qui a valu à Saint-Gervais son classement en Côtes du Rhône Villages Saint-Gervais en 1974.
Superficie en production* : 137 ha, production annuelle : 5109 hl ; rendement moyen : 37 hl/ha.
* Source : déclaration de récolte 2005.
Encépagement :
Pour les rouges, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l'Appellation admis 20% maximum.
Pour les rosés, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages admis 20% maximum, cépages blancs 20% maximum (Grenache, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier).
Pour les blancs, Grenache blanc, Clairette blanche, Marsanne blanche, Roussanne blanche, Bourboulenc blanc, Viognier blanc, autres cépages blancs admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : pour les rouges 12,5%, pour les rosés et les blancs 12%.

Retour aux Appellations


Saint Maurice

Vignoble : il s'étend tout entier sur le territoire de Saint-Maurice sur Eygues, à l'entrée de la région du nyonsais, dans le département de la Drôme.
Sols : argilo-calcaires plus ou moins graveleux ; zones gréseuses plus légères.
Climat : type méditerranéen abrité du mistral, exposition nord et sud.
Histoire : la vigne existait déjà au XIVème siècle alors que le village était propriété des "Dauphins". Au XVIIIème siècle, les vins de Saint-Maurice étaient déjà réputés.
En 1953, Saint-Maurice fut classé en Côtes du Rhône Saint-Maurice sur Eygues et en 1967 en Côtes du Rhône Villages Saint-Maurice sur Eygues.
Actualité : entre Rousset les Vignes et Saint-Pantaléon les Vignes, un sentier pédestre a été créé. On découvre un terroir, un site, avec son histoire, son climat, ses cultures. Les bouteilles remplaçant les pancartes traditionnelles projettent les visiteurs dans l'ambiance vinicole.
Superficie en production* : 136 ha, production annuelle : 4982 hl ; rendement moyen : 37 hl/ha.
* Source : déclaration de récolte 2005.
Encépagement :
Pour les rouges, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l'Appellation admis 20% maximum.
Pour les rosés, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages admis 20% maximum, cépages blancs 20% maximum (Grenache, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier).
Pour les blancs, Grenache blanc, Clairette blanche, Marsanne blanche, Roussanne blanche, Bourboulenc blanc, Viognier blanc, autres cépages blancs admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : pour les rouges 12,5%, pour les rosés et les blancs 12%.

Retour aux Appellations


Saint-Pantaléon les vignes

Vignoble : il est tout entier situé sur la commune de Saint-Pantaléon au sud du département de la Drôme sur la route de Nyons.
Sols : coteaux argilo-calcaires à cailloutis, ou gréseux.
Climat : méditerranéen protégé du mistral par les reliefs avoisinants.
Histoire : la vigne règne dans ce village depuis plus de deux siècles au point qu'en 1918, le conseil municipal demande que soit ajouté "les vignes" au nom de la commune et en 1969 Saint-Pantaléon les Vignes est consacré Côtes du Rhône Villages Saint-Pantaléon les Vignes.
Superficie en production* : 61 ha, production annuelle : 2037 hl ; rendement moyen : 33 hl/ha.
* Source : déclaration de récolte 2004.
Encépagement :
Pour les rouges, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l'Appellation admis 20% maximum.
Pour les rosés, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages admis 20% maximum, cépages blancs 20% maximum (Grenache, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier).
Pour les blancs, Grenache blanc, Clairette blanche, Marsanne blanche, Roussanne blanche, Bourboulenc blanc, Viognier blanc, autres cépages blancs admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : pour les rouges 12,5%, pour les rosés et les blancs 12%.

Retour aux Appellations


Séguret

Vignoble : il s'étend tout entier sur la commune de Séguret, au pied des Dentelles de Montmirail, dans le département du Vaucluse.
Sols : coteaux et terrasses argilo-calcaires, caillouteux.
Climat : type méditerranéen sous l'influence du mistral.
Histoire : Séguret a vu sa vocation viticole se développer, dès le XIIIème siècle, sous l'autorité des Comtes de Toulouse puis des Princes d'Orange. Une confrérie vineuse y est créée en 1685. Originalité : son chef était une femme, une "bailleresse".
Les vignerons de Séguret ont fait renaître la Confrérie en 1985 : la Confrérie des Chevaliers du Gouste-Séguret Compagnons de Saint-Vincent. Le vignoble a été consacré Côtes du Rhône Villages Séguret en 1967.
Actualité : Plusieurs fois par an, avec le concours des vignerons, les restaurants de Séguret - adhérents à la charte pour le Terroir de Séguret - organisent gracieusement pour leurs clients des dégustations des meilleures cuvées. Moments instructifs et toujours pleins de convivialité
Superficie en production* : 268 ha, production annuelle : 9176 hl ; rendement moyen : 34 hl/ha.
* Source : déclaration de récolte 2005.
Encépagement :
Pour les rouges,
Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l'Appellation admis 20% maximum.
Pour les rosés, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages admis 20% maximum, cépages blancs 20% maximum (Grenache, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier).
Pour les blancs, Grenache blanc, Clairette blanche, Marsanne blanche, Roussanne blanche, Bourboulenc blanc, Viognier blanc, autres cépages blancs admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : pour les rouges 12,5%, pour les rosés et les blancs 12%.

Retour aux Appellations


Signargues

Le vignoble : il est le plus méridional des Appellations Côtes du Rhône Villages avec nom géographique et s’étend sur 4 communes : Domazan, Estézargues, Rochefort du Gard, Saze.
Sols : terrasses de galets roulés sur des sables ou des marnes du Pliocène, rougis par l’oxyde de fer.
Climat : avec une altitude moyenne de 150 mètres au-dessus du Rhône, il est de type méditerranéen, chaud et sec et très influencé par le mistral.
Histoire : le terroir de Signargues est bien connu des historiens, de l’occupation romaine aux batailles de Charles Martel, des Papes d’Avignon au culte de Bacchus. Des vestiges subsistent, telle la statuette à double face de Bacchus et Ariane, qui réside au musée du Louvre (Paris) et qui fut trouvée sur le terroir par un archéologue.
Actualité : en 2005 le vignoble est consacré Côtes du Rhône Villages avec nom géographique. (Décret du 25 août.)
Superficie de production (1ère récolte)* : 319 ha, production annuelle : 12349 hl ; rendement moyen : 39hl/ha ;
Potentiel de production : 600 ha / 25 000 hl.
*Source : déclaration de récolte 2005
Encépagement : (AOC rouge uniquement) Grenache noir 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l’Appellation admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : 12,5%

Retour aux Appellations


Valréas

Vignoble : il s'étend sur la commune de Valréas dans le département du Vaucluse.
Sols : coteaux en terrasses d'argile rouge, plus ou moins caillouteux.
Climat : type méditerranéen sous l'influence du vent des Alpes.
Histoire : capitale de l'Enclave des Papes depuis le XIVème siècle jusqu'à la Révolution, Valréas a d'abord pour histoire celle des Papes d'Avignon. La légende rapporte qu'en revenant de Lyon, le Pape très fatigué retrouva la santé grâce au vin de Valréas. Le Souverain Pontife décida alors d'annexer ces terres, sources de miracle.
Le vignoble a été consacré Côtes du Rhône Village Valréas en 1967.
Superficie en production* : 479 ha, production annuelle : 16 883 hl ; rendement moyen : 35 hl/ha.
* Source : déclaration de récolte 2005.
Encépagement :
Pour les rouges, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l'Appellation admis 20% maximum.
Pour les rosés, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages admis 20% maximum, cépages blancs 20% maximum (Grenache, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier).
Pour les blancs, Grenache blanc, Clairette blanche, Marsanne blanche, Roussanne blanche, Bourboulenc blanc, Viognier blanc, autres cépages blancs admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : pour les rouges 12,5%, pour les rosés et les blancs 12%.

Retour aux Appellations


Visan

Vignoble : il est tout entier sur la commune de Visan, dans le département du Vaucluse (Enclave des Papes).
Sols : argilo-calcaires rouges caillouteux.
Climat : méditerranéen modifié sous l'influence du mistral.
Histoire : propriété des Templiers, Visan deviendra terre Papale en 1317.
Dans la chapelle Notre-Dame des Vignes (XIIème siècle), un des arceaux du choeur porte l'inscription "posuerunt me custodem in vinoe"... "Ils m'ont placée là, gardienne de leur vigne..." Un destin tout tracé !
En 1967, Visan fut classé en Côtes du Rhône Villages Visan.
Superficie en production* : 419 ha, production annuelle : 14 510 hl ; rendement moyen : 35 hl/ha.
* Source : déclaration de récolte 2005.
Encépagement :
Pour les rouges,
Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages de l'Appellation admis 20% maximum.

Pour les rosés, Grenache 50% minimum, Syrah et/ou Mourvèdre 20% minimum, autres cépages admis 20% maximum, cépages blancs 20% maximum (Grenache, Clairette, Marsanne, Roussanne, Bourboulenc et Viognier).
Pour les blancs, Grenache blanc, Clairette blanche, Marsanne blanche, Roussanne blanche, Bourboulenc blanc, Viognier blanc, autres cépages blancs admis 20% maximum.
Degré alcoolique minimum : pour les rouges 12,5%, pour les rosés et les blancs 12%.

adresse